J’avais bien fait de ne pas jeter mes vieilles cartes de vœux !

Cartes de vœux, papier, fil et breloque pour faire joli.

Article mis en ligne le 25 juillet 2013
dernière modification le 27 juillet 2013

par ID
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Ce tutoriel est tellement respectueux de l’environnement qu’il ne réclame aucune autre énergie que la nôtre et utilise des matériaux, cartes de vœux et papier imprimé sur une seule face, et outils qu’on a déjà (enfin si on est un tant soit peu bricoleur).

Carnets faits de papier réutilisé

 Fournitures :

  • outils de coupe
  • papier de récupération Tout le matériel
  • cartes de vœux ou autre feuille cartonnée rigide (des boîtes de produits alimentaires sont aussi très bien pour cet usage)
  • fil
  • aiguille à laine
  • bracelet élastique (peut-être remplacé par un ruban ou une ficelle)
  • vrille
  • optionnel : crochet, breloque ou petite décoration pour faire un marque-page

 Coupe du papier et trous :

Couper les papier aux dimensions voulues (ici celles d’un ancien carnet).

Coupe du papier

Faire pareil, avec un peu de marge pour la couverture. Utiliser les outils que vous avez pour couper : cutter rotatif ou non, cisailles de bureau, ciseaux.

Plier en deux le paquet de feuilles de papier, si besoin, « massicoter » les bords en les recoupant (je l’ai fait aux ciseaux) pour avoir une tranche à peu près plate.

Les bords du carnet un peu recoupés

Faire deux trous avec cet outil de haute technologie qu’est la vrille (si vous optez pour un format plus grand un troisième trou peut être nécessaire).

Des trous faits avec la vrille

Plier en deux la couverture, la placer contre le paquet de feuilles, et faire des trous en passant la vrille par les premier trous, on est ainsi sûr qu’ils seront au même endroit.

Perforation de la carte de vœux-couverture

 La couture

Il ne reste plus qu’à faire la couture. Pour une meilleure et plus solide finition, j’ai transformé les extrémités du fil de couture en signet intégré ce qui est pratique et assez élégant je trouve. Donc prendre une bonne longueur de fil et la passer dedans puis dehors dans un sens en commençant par le haut.

Couture du carnet

Le carnet ne se fermant pas bien (il faudrait le presser sous un poids très lourds pendant un certain temps...), j’ai rajouté un élastique qui est pris dans la couture au niveau du milieu de la couverture.

L'élastique de fermeture maintenu par la couture

Repasser le fil dans l’autre sens et faire un nœud.

Nœud qui termine la couture

 Le signet intégré

Pour finir, avec les deux longueurs de fil, faire soit une chaînette au crochet, soit une cordelette avec les doigts, soit encore un cordon avec des nœuds. Terminer, en fonction des goûts et du matériel à disposition par une breloque, un pompon de laine, des boutons...

Le carnet fermé :
Un carnet recyclé fini

Et ouvert, la couture forme une ligne continue.

La couture de reliure au milieu du carnet

Précédemment publié sur le blog le 19 janvier 2013.


Forum
Répondre à cet article


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce Squelette puce RSSSyndiquer tout le site puce
2002-2017 © Aiguilles magiques - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.15
Hébergeur : Kuhn services