Masques de protection en tissu

Deux masques à faire rapidement l’un avec une poche pour glisser des mouchoirs en papier, l’autre en vieux t-shirt.

Article mis en ligne le 15 mars 2020
dernière modification le 27 avril 2020

Ces deux masques n’ont pas la qualité des masques FFP2, mais sont susceptibles de protéger vos proches de vous. Ils doivent être faits en coton pour être plus facilement lavable à 60°, ils sont faciles à faire. Modifiez-les à volonté.

Les deux masques

 Les limites et les recommandations

Avant de commencer.

Pour rappel, ces masques ne protègent pas le porteur, les seuls qui le font sont les masques de type FFP2 qui sont actuellement réservés aux personnels de santé. Ils peuvent, en revanche, protéger les autres de vous, plutôt nettement moins que les masques chirurgicaux. Considérez-les plutôt comme des barrières symboliques visant à vous éviter de faire certains gestes (bises, vous tripoter le bas du visage...) et à inciter à garder une distance de sécurité.

Port et entretien : à l’instar des masques de papier, ne les portez pas plus de deux ou trois heures d’affilée. Ce masque vous est personnel une fois que vous l’avez porté. Ne le passez pas à quelqu’un d’autre. Lavez-le à 60° et repassez-le le à fer chaud (200°, 250°). En conséquence, je suggère d’en faire plusieurs afin de pouvoir en changer.

En période d’épidémie, le port de ce masque ne vous libère pas de prendre toutes les précautions suggérées. Il faut garder les bons gestes.

 Matériel

  • tissu de coton
  • t-shirt
  • élastiques (environ 4 fois 28 cm)
  • matériel de couture
  • fer à repasser
  • machine à coudre.

 Masque à plis et à poche

Le amsque à plis et à poche

Coutures comprises. Les bords sont cousus en couture anglaise. Les dimensions sont indicatives. Comme il est très couvrant et va quasiment d’une oreille à l’autre, vous pouvez le faire moins large et un peu moins haut.

Couper un morceau de coton de 38 cm de large de 40 de haut (2 fois 20). Le plier en deux, marquer les plis.

Plier le haut et le bas pour former un ourlet. Les coudre. Marquer le milieu de chaque partie. Faire des plis de 2 cm environ qui rejoignent le milieu. Repasser pour bien les marquer et les coudre sur 5 à 6 cm.

Replier, envers sur envers. Épingler les élastiques à 1 cm du haut et du bas (les élastiques font le tour de l’arrière de la tête). Coudre les bords à 1 cm. Retourner. Repasser.

Coudre les bords à 2 cm, cela va enfermer la première couture. Fermer le haut de la poche par deux coutures de 5 à 6 cm de chaque côté.

C’est fini !

NB : les coutures anglaises donnent un meilleur fini. Vous pouvez aussi, faire une couture et surfiler, dans ce cas, compter moins de marges de couture.

Si vous portez des lunettes, il se peut qu’avec le masque elle se couvrent de buée. Dans ce cas, la solution que j’ai trouvée est de faire comme pour les masques chirurgicaux en papier : glisser un mince fil métallique en haut qui permettra de mieux plaquer le masque au nez.

 Masque « bec de canard » en t-shirt.

Le masque « bec de canard »

Reporter le parton sur le t-shirt (il est donné à taille réelle), deux fois.

Plier le haut et le bas et repasser.

Coudre les deux cotés. Le pli du milieu du masque est à l’horizontale sur le visage.

Glisser une partie dans l’autre, envers contre envers. Épingler les élastiques à environ 3 cm des coutures latérales (ils font le tour de l’arrière de la tête).

Coudre les deux parties l’une à l’autre.

C’est fini.

NB : noter que selon certaines sources le t-shirt est déconseillé, selon d’autres non.

 Schémas et patrons

Le patron à taille réelle du masque « bec de canard » est en téléchargement à taille réelle.

Schéma coté du masque à plis et poche
Schéma coté du masque « bec de canard »