Pochettes à masques

Deux étuis vite faits, pratiques pour emporter ses masques toujours avec soi.

Artículo puesto en línea el 30 de julio de 2020

La pandémie de covid-19 s’installe durablement, et les masques restent nécessaires, voire obligatoires. Il faut donc pouvoir les emporter de façon à les utiliser facilement et surtout, hygiéniquement. Ces pochettes, de style « taie d’oreiller », de par leur ouverture-fermeture permettent de ranger et de sortir les masques avec un minimum de manipulations.

Les deux pochettes que j’ai cousues, utilisant des chutes de tissu, font quelque chose comme 15 cm de large sur 15 - 16 cm de long. Je dois plier les masques pour les ranger dedans, ce qui ne me dérange pas. Mais, si vous voulez les ranger à plat, notamment s’il s’agit de masques de protection jetables, compter environ une largeur de 18 - 20 cm sur 10 - 12 cm de haut pour une pochette contenant des masques pour adultes.

Les deux pochettes
À gauche, en tissu de coton, pour les masques de rechange, à droite, en tissu de parapluie pour les masques utilisés.

Elles sont faites en couture anglaise ce qui facilite grandement leur réalisation.

La pochette en coton contient les masques de rechange, celle en tissu imperméable ceux déjà utilisés à laver ou à jeter (on ne jette pas les masques n’importe où et, surtout pas, dans la rue ou la nature).

Matériel

  • Chutes de tissu de coton ;
  • tissu d’un parapluie cassé (ou équivalent, le tissu doit être imperméable, celui d’un coupe-vent ou d’un rideau de douche, par exemple peut faire l’affaire) ;
  • machine à coudre ;
  • matériel de couture.

Fabrication

Couper un rectangle de tissu de la largeur désirée plus 2 cm de valeur de couture de chaque côté sur deux fois et demi environ la hauteur finale de la pochette.

Faire les ourlets en haut et en bas de la pièce de tissu.

Le rabat fait environ le tiers de la hauteur totale de la pochette.

Schéma de pliage de la pochette à masque

Sur l’endroit : replier le tissu dans le sens de la longueur sur une hauteur qui sera celle de la pochette finie. Replier le haut pour le rabat (qui fait donc environ un tiers, plus ou moins, de la hauteur totale). Coudre les côtés.

Mettre la pochette obtenue sur l’envers, au besoin couper les marges de couture de chaque côté. Coudre les deux côtés à nouveau. Cela va ensacher la première couture.

Retourner la pochette sur l’endroit.

C’est fini !