Hildegarde la mal nommée

Socquettes colorées en travail.

Article mis en ligne le 15 août 2014

par ID
Suivant : Gigantesque !
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Ou de la nécessité de devoir changer le nom d’un ouvrage quand il s’avère mal adapté.

Hildegarde de Bingen était une femme érudite : médecin, compositrice, femme de lettres, linguiste, et accessoirement, religieuse (ce qui lui a sans doute donné une liberté d’actions qu’elle n’aurait peut-être pas eu autrement).

Entre autres œuvres, elle est l’auteure d’un livre sur les simples (herbes médicinales) qui a eu un grand retentissement en son temps. Eu égard aux couleurs des laines choisies, il me semblait que donner à ces futures socquettes le nom de cette toute fraîchement consacrée docteur de l’Église (en 2012, soit à peine plus de huit cent ans après sa mort). Mais, la réalité en a décidé autrement : elles me font trop fortement penser à des berlingots !

Un carré de berlingots

Et c’est ainsi qu’Hildegarde devint Berlingots qui vont nécessiter une certaine acrobatie, voire haute voltige car, évidemment, je n’ai plus assez des fils bigarrés pour les terminer !

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.19
Hébergeur : Kuhn services